Alliance Rouge Sang - Team guerrière -

Team du Jeu Rise Of Lords
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jeune chroniqueur et l'Ancien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheguevarra
Chevalier de l'ARS
avatar

Messages : 1802
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Le jeune chroniqueur et l'Ancien...   Mar 13 Jan 2009 - 0:20


Il entra dans la taverne du seigneur Rougnousse d'un pas mal assuré. Il se ne se sentait pas encore très à l'aise dans le tout nouvel habit de sa fonction de chroniqueur du palais. Il lui allait pourtant parfaitement. Il ne portait pas d'épée, juste une dague à la ceinture et tout portait à croire qu'elle ne sortait guère de son fourreau.

- Bonjour Tavernier, dit il, un peu hésitant

L'homme derrière son comptoir leva la tête et dévisagea le nouvel arrivant

- Qu y a t il pour votre service mon jeune seigneur?

Dans la salle les conversations s'étaient intérrompues. Les regards s'étaient soudain tournés vers lui, attendant de sa part, une réponse qui satisferait leur curiosité du moment....
Il y avait là des soldats, des paysans quelques brigands et des étrangers, venus apaiser leur soif en parlant entre eux d'affaires les concernant. Certains le toisaient d'un air goguenard, d'autres encore riaient sous cape en glissant à leurs voisins quelques commentaires sans doute peu flatteurs. Il se sentit rougir mais se maitrisa en se disant que d'ici peu, chacun retournerait à ses préoccupations et oublierait sa présence en ces lieux.


- Je voudrais voir le seigneur Rougnousse.

Le tavernier resta un moment interdit....les rires fusèrent dans la salle .....

- Le seigneur Rougnousse? d'où sortez vous donc mon jeune ami?

Le chroniqueur n'apprécia guère la condescendance du tavernier et pas davantage les rires que sa question avait suscités. Il savait que la confusion devait se lire sur son visage mais il était décidé à ne pas se laisser décontenancer pour autant.


- Je suis arrivé depuis peu à Madinat Al Adwae. Je viens de province....je suis chroniqueur du palais et j'ai, pour mon office, besoin de m'entretenir avec le seigneur Rougnousse.

Il réalisait soudain ce qu'il pouvait y avoir d'incongru pour un chroniqueur à ignorer des faits qui, semblait il, étaient connus de tous....mais c'était justement l'objet de sa visite en ces lieux que de commencer dans ses toutes nouvelles attributions, par combler ses lacunes les plus évidentes.... Il comptait rencontrer chacun des principaux protagonistes de l'histoire d'Aelendil.

- Vous ne pouvez pas rencontrer le seigneur Rougnousse..... vous ne le trouverez pas céans...

...puis se penchant par dessus le comptoir comme pour inviter le jeune homme à en faire autant, le tavernier ajouta, sur le ton de la confidence

- mais je vous suggère d'aller parler à l'Ancien....

...et il pointa le doigt vers le fond de la taverne, dans le coin le moins éclairé, désignant un homme impassible qui ne semblait guère se préoccuper de ce qui l'entourait....

- Il vous apprendra tout ce que vous voudrez savoir sur le seigneur Rougnousse lorsqu'il portait fièrement les couleurs de l'ARS, ainsi que sur tous les autres seigneurs....

Le chroniqueur remercia l'hôte des lieux d'un bref signe de tête puis se dirigea vers le fond de la taverne. Les conversations avaient repris leur cours et nul ne semblait plus se préoccuper de lui.
L'Ancien n'était pas d'un abord très engageant Il n'avait pas relevé la tête à l'arrivée du jeune homme. Il semblait absorbé par quelque méditation. Il était vêtu d'une robe de bure dont la capuche, l'obscurité de l'endroit aidant, lui cachait une partie du visage.


Revenir en haut Aller en bas
Cheguevarra
Chevalier de l'ARS
avatar

Messages : 1802
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeune chroniqueur et l'Ancien...   Mar 13 Jan 2009 - 0:22


[.... Le seigneur Rougnousse...]

La tenue neuve et soignée du jeune homme qui parlait au tavernier, trahissait sa fonction récente au palais. L'Ancien ne tarda pas à apprendre de sa bouche même, qu'il était chroniqueur et sut, dès lors, qu'on le lui adresserait...

Il but une gorgée de nectar d'Aelendil, un vin aux arômes subtils, à nul autre comparable, posa sa timbale et se décida à porter les yeux sur le jeune homme qui se tenait maintenant devant lui.

Il l'invita d'un geste à prendre place à sa table, avant même que le chroniqueur n'ait eu à chercher une entrée en matière.


- Tavernier, une carafe de nectar d'Aelendil et un godet pour notre ami....
...Ainsi donc , vous vouliez voir le seigneur Rougnousse.....

- C'est exact et je vous avoue que je ne pensais pas être l'objet de quolibets pour si peu...

- C'est que vous êtes nouveau en cette ville mon jeune ami. On peut tout dire à Madinat Al Adwae mais il est des choses que tout un chacun sait ici, et répugne à dire ou à entendre... Le seigneur Rougnousse a quitté la Confrérie de l'ARS et s'en est allé pour ne plus revenir.

- Un traitre?! je comprends mieux qu'on se soit gaussé de moi.... Que ne l a t on poursuivi et ramené pour le juger?

- Comme vous y allez l'ami....Beaucoup le considèrent comme un traitre certes...Les lois elles mêmes de la Confrérie en font un traitre....Néanmoins les choses sont moins simples qu'elles ne paraissent....Le seigneur Rougnousse était un très grand seigneur, et un guerrier incomparable. Il a accumulé plus de victoires que vous ne sauriez l'imaginer. Sa vie était tout entière consacrée à la Confrérie de l'ARS et à la guerre. Il était craint pour sa détermination et son habileté au combat. Quand il venait céans, il passait de longues heures à conter ses aventures guerrières et tous ici l'écoutaient religieusement...soucieux de ne rien manquer de ses récits....
Ne vous y trompez pas, les rires dont vous avez été l'objet ne sont que pudeur inavouée. Pour qui connait Madinat Al Adwae et la Confrérie, ils cachent fort mal la tristesse d'une si grande perte...

- Je ne comprends pas. Que lui est il donc arrivé?

- Les ténèbres mon ami....Pour comprendre, il me faut vous conter la dernière victoire des ténèbres sur la Confrérie...

L' Ancien lut l'incrédulité sur le visage du jeune chroniqueur...Il songea que sans doute le jeune homme n'était pas loin de penser qu'il était plus fou qu'érudit....


- Allons , ne vous moquez pas de moi...Chacun sait que les chevaliers de l'ARS n'ont jamais perdu une seule guerre.....et c'est pourquoi nous vivons libre ici en Aelendil....

- Certes, partout où ils ont porté le fer et le feu, les Arsiens ont fait triompher la lumière et libéré les hommes.... mais il est des combats décisifs qui se gagnent loin des champs de batailles...

Le jeune homme, plus intéressé que jamais, ne quittait plus l'Ancien des yeux...


Revenir en haut Aller en bas
Cheguevarra
Chevalier de l'ARS
avatar

Messages : 1802
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Le jeune chroniqueur et l'Ancien...   Mar 13 Jan 2009 - 0:25


[ ...La deuxième victoire des ténèbres...]


Le tavernier posa un pichet de vin et une timbale sur la table ....L'Ancien prit le temps de servir son compagnon et but une gorgée de nectar d'Aelendil. Le jeune chroniqueur chercha vainement à dissimuler son impatience...mais se rendit vite compte qu elle n'échappait pas à son interlocuteur

- Buvez mon jeune ami, nous avons tout le temps....

Il se décida donc à goûter le vin. Il fut surpris par sa qualité qui surpassait de très loin, les mauvais breuvages produits par les peuplades barbares. Gorgée après gorgée, sa finesse réjouissait son palais


- Allez y doucement, le nectar d'Aelendil pourrait vous réserver quelques surprises... tel une jeune jouvencelle amoureuse il se laisse prendre avec bonheur mais il a tôt fait de vous tourner la tête....

Le chroniqueur sourit...l'Ancien au premier abord si austère avait su très vite le mettre à l'aise et sa conversation se montrait aussi agréable que passionnante...


- Vous mettez ma curiosité à rude épreuve. Quelle est donc cette victoire des ténèbres dont nul ne m a jamais parlé avant vous?

- Contrairement à ce que vous semblez croire, les ténèbres ont remporté plusieurs victoires dont deux ont été des victoires majeures.... La deuxième, celle qui nous importe ici a sans doute ébranlé la Confrérie comme jamais auparavant....

Le jeune homme ne cacha pas son scepticisme

- Vous allez comprendre. Combien y avait t il selon vous de seigneurs de guerre à l'ARS après le départ de la Marquise ?

- neuf me semble t il

- c'est bien exact......ils étaient seize pourtant juste avant....dont la jeune marquise, les seigneurs rougnousse et hertzien pour ne parler que des plus importants....et sans mentionner les écuyers qui ont également rompus leurs voeux.... En tout L 'ARS a perdu en l'espace de quelques jours près de la moitié de ses membres. Pensez vous qu’il s agissait de hasard? de coïncidences?

Le jeune chroniqueur n ignorait pas que la confrérie était parfois l objet de défections ou de trahisons de la part de seigneurs qui s avéraient faibles et corruptibles avec le temps... le rite d initiation des écuyers, censés les mettre à l'épreuve était encore récent à cette époque et par ailleurs en aucune manière infaillible mais il avait toujours supposé ces défections marginales et isolées. Force était de reconnaître qu'il n'en était rien.


- Je vous entends bien, mais comment les ténèbres ont elles réussi à corrompre le coeur de tant de chevaliers, dont certains semblaient pourtant avoir fait leurs preuves?

- Un chevalier de l'ARS n’a jamais fini de faire ses preuves. Il arrive qu il succombe à ses propres faiblesses. Seuls les meilleurs restent et c'est pour eux un combat permanent contre les ténèbres, qui forge leur vaillance et leur ténacité.
Or cette fois là, les ténèbres ont ourdi une terrible machination. Elles ont envoyé en nos murs un de leurs sbires, parmi les plus ignobles qui soient. Le grand maître lui même s'est laissé abusé, invitant le loup dans la bergerie, lui tendant la main, pensant s'en faire un allier au service de la Lumière et le fourbe en a profité pour mettre en oeuvre son noir dessein. Il a d'abord soudoyé la marquise, souillé et perverti son âme, puis la ralliant à sa cause, l'a enjoint d ébranler la fidélité de ceux qui à l'ARS, à l'instar d'elle même, présentaient la moindre faiblesse exploitable. Elle les a entraîné dans son sillage, désarmant autant qu’elle le pouvait Madinat Al Adwae, tentant d étouffer les feux de notre Cité de Lumière pour la plonger dans une nuit sans fin.

Un frisson de répulsion et de terreur rétrospective parcourut l'échine du chroniqueur. Il n'avait jamais envisagé ces évènements sous cet angle. Il en avait d'ailleurs ignoré l'essentiel, comme nombre des habitants d'Aelendil, persuadés que la pérennité de la confrérie de l'ARS allait de soi et que la sécurité et la liberté qu'elle impliquait, ne pouvaient être sérieusement mise en question.

- Vous voulez dire que la ville aurait pu tomber aux mains des barbares pour être mise à sac et laissée en ruine, la Confrérie mise en déroute?

Le jeune chroniqueur semblait désormais songer à voix haute, laissant le pire se dessiner dans son esprit...

...Nous serions alors retombés sous le joug des serviteurs de la nuit pour mille ans peut être....l'esclavage, l'injustice, la haine....la peur à chaque instant....L'ère des ténèbres à nouveau.... une nuit éternelle et glacée.....

L'ancien sourit..... D'une tape amicale qui se voulait réconfortante, il sortit le chroniqueur de ses songes éveillés, puis d'un geste, il l'invita à suivre son exemple en portant sa timbale à la bouche....Il laissa le vin, gorgé du soleil et des parfums de l'Aelendil, émerveiller ses papilles.... puis reposant sa timbale, il se voulut rassurant:

Le soleil va continuer à briller sur nos contrées mon ami, et ce nectar d'Aelendil n'est pas près de disparaître.....Le coup porté par les ténèbres a été sévère, mais en aucun cas décisif. Beaucoup ont failli il est vrai, trahissant et mettant en péril ce qu ils avaient juré de servir et protéger mais d'autres sont restés droits et inflexibles.... Ainsi, aux cotés du Grand Maître, les seigneurs, bat, dragonmaster, lover, cubitus, tyrel et meneldor ont sorti l'épée du fourreau et se sont battus sans relâche. L'ARS était affaiblie certes, mais nullement abattue. Aujourd hui, la plaie est refermée. De nouveaux seigneurs de guerre sont venus prêter serment d'allégeance et remplacer ceux qui se sont corrompus et perdus...
Les feux de Madinat Al Adwae brillent plus fort que jamais...

Le chroniqueur but une gorgée de nectar d'Aelendil, pleinement conscient désormais du privilège qui lui était ainsi accordé. Une question le taraudait encore cependant....
Il ne savait comment la formuler....


L'ancien le fit pour lui:

- vous aimeriez en savoir davantage sur les protagonistes de cette victoire des ténèbres et leurs motivations, n'est ce pas....? Qui, pourquoi, et comment exactement.....
Je ne saurais tout vous dire....des détails m'échappent à moi aussi. Cependant ce que je puis vous en conter vous intéressera sans nul doute.....

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeune chroniqueur et l'Ancien...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeune chroniqueur et l'Ancien...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance Rouge Sang - Team guerrière - :: Madinat Al Adwae - Agora :: La Taverne sombre du Maître des Dragons :: Le coin de l'Ancien-
Sauter vers: